PARTICIPATION DES JEUNES
U-Report Côte d’Ivoire, un mouvement de jeunes actifs et engagés, pour un changement positif.
24 janvier 2018
PAR SOPHIE CHAVANEL, CHEF DE LA COMMUNICATION, UNICEF CÔTE D’IVOIRE. NORMAN MUHWEZI, SPÉCIALISTE INNOVATION, UNICEF CÔTE D’IVOIRE.
Défiler pour plus d'information

L'HISTOIRE CONTINUE

5 leçons pour engager les jeunes et susciter une participation des filles et des garçons

 

AUTEURS :

Sophie Chavanel, Chef de la Communication, UNICEF Côte d’Ivoire.

Norman Muhwezi, Spécialiste innovation, UNICEF Côte d’Ivoire.


En Côte d’Ivoire, plus de 50% de la population est âgée de moins de 25 ans. Ces 14 millions de jeunes activistes et d'acteurs du changement au sein de leur communauté, représentent la génération qui contribuera aux progrès vers un avenir meilleur, plus prometteur et plus favorable à l'égalité des sexes. Dans l'ensemble du pays, bon nombre de ces filles et garçons se sont prononcés sur les problèmes, défis et préoccupations auxquels ils font face. Ils ont, ainsi, uni leurs efforts pour lancer un mouvement. Dans cette perspective, le mouvement de jeunes de la Côte d’Ivoire utilise la plateforme innovante de mobilisation qu'est U-Report de l'UNICEF.

 

U-Report Côte d’Ivoire a été lancé en janvier 2017 comme une plateforme permettant aux jeunes de mieux faire entendre leurs voix, préoccupations et solutions. Les utilisateurs de U-Report, appelés U-Reporters, peuvent partager, recevoir et donner leurs avis sur des contenus comme les sondages et enquêtes sur des sujets qui leur tiennent à cœur. Un an plus tard, plus de 161 000 adolescents U-Reporters âgés de 15 à 24 ans, dont 36% de filles, se penchent sur des questions comme l'hygiène menstruelle et la lutte contre la violence sexiste hors ligne et en ligne à travers des SMS, Facebook et Twitter.

Aujourd'hui, alors que nous célébrons le premier anniversaire de U-Report Côte d’Ivoire, nous réfléchissons sur ce qui fait de U-Report un outil de communication performant et efficace auprès des jeunes et comment nous nous efforçons toujours à faire de U-Report une plateforme plus soucieuse de l'égalité entre les sexes qui autonomise les filles et les garçons à travers le pays. Ci-après, les 5 leçons que nous avons apprises :


1. Écouter les jeunes et les placer en position de LEADERSHIP

Pour prendre des décisions importantes pour les jeunes, il est impératif d'impliquer ces derniers. C'est pourquoi le leadership U-Report est constitué essentiellement de jeunes influents qui mettent en avant leurs histoires personnelles, les réseaux sociaux et des idées novatrices au service de l'avenir et l'expertise de travail afin de contribuer à façonner le type d'évènements, de discussions et de sujets dont nous débâtons sur U-Report Cote d’Ivoire. Notre équipe de stratèges d'engagement des jeunes comprend en son sein des filles ambitieuses et inspirantes, qui donnent une nouvelle perspective sur la manière d'aborder les priorités en matière d'égalité des sexes, mais également de recruter et d'impliquer davantage de filles U-Reporters. Leur contribution influe positivement sur la façon de communiquer afin de veiller à ce que nous restions accessibles et que nous continuions à répondre aux besoins et aspirations des adolescents et adolescentes.  


2. Collaborer avec des personnalités influentes et des modèles à suivre FORTS

Amie est l'une de nos premières ambassadrices U-Report appelées porte-voix ou « mégaphone ». Très influente dans la défense des droits des filles, Amie est également fondatrice de Ayana Webzine, un blog qui traite de questions telles que la gestion de l'hygiène menstruelle ou encore la lutte contre la violence sexiste. Elle utilise sa plateforme digitale pour mettre en avant les histoires et les opinions des jeunes filles, pour les encourager à intégrer U-Report, pour démontrer comment U-Report est une plateforme sécurisée, confidentielle et gratuite, tout en donnant des informations utiles sur l'emploi, le sport, l'éducation, la santé, la politique et la culture. À la question de savoir pourquoi la création d'Ayana Webzine, Amie dit : « je veux partager mes expériences avec les filles et les femmes de ma génération. Je demeure convaincue qu'une femme qui se sent bien dans sa peau est capable d'atteindre tous les objectifs qu'elle s'est fixée ». Amie et d'autres personnalités influentes forment un réseau qui œuvre pour la promotion de l'égalité des sexes et l'autonomisation des filles.

 

3. Créer une conversation et un dialogue OUVERTS

« Où se trouve le centre de santé le plus proche pour des services et informations sur la planification familiale ? »

« J'ai des règles très douloureuses... Que dois-je faire pour soulager les douleurs ? »

« Qu'est-ce que l'UNICEF fait en Côte d’Ivoire, et en quoi puis-je être utile ? »

Ce ne sont là que quelques-unes des questions posées par les U-Reporters en Côte d’Ivoire. La plateforme permet aux jeunes de recevoir des informations en temps réel et des réponses dans les 24 heures suivant leurs questions les plus pressantes à travers un chat en direct entre les experts de la question tels que les spécialistes des programmes de l'UNICEF et les U-Reporters. Par moments, nous avons reçu plus de dix milles questions dans un intervalle de deux à trois heures sur les sujets tels que le VIH/SIDA, le harcèlement sexuel, la menstruation et l'autonomisation économique. Il n'est pas seulement question de sondages et de données. Nous souhaitons créer une conversation entre les intervenants (les agences des Nations unies, les gouvernements, les ONG, le secteur privé et les U-Reporters) afin de discuter, d'engager et d'intervenir.

 

4. Discuter des questions importantes pour les filles, tout en impliquant les garçons

L'égalité des sexes est au centre du mandat de U-Report en Côte d’Ivoire et l'un de nos objectifs consiste à réaliser la parité entre les sexes. Nous sommes conscients qu'atteindre les filles peut s'avérer difficile en raison des barrières culturelles, sociales, politiques et économiques. Afin de recruter davantage de filles U-Reporters, nous avons créé un contenu multimédia et organisé des événements qui parlent directement aux adolescentes de la valeur d’U-Report. Il a été constaté que, malgré un a ratio filles/garçons de 36:64 de U-Reporters, les filles ont tendance à mieux s'intéresser aux questions de sondage, notamment lorsqu'il s'agit de sujets axés sur les filles tels que la lutte contre les mariages précoces et la santé sexuelle et reproductive. Nous voulons que les jeunes filles sachent qu’U-Report est une plateforme inclusive, accessible pour elles, tout en créant un environnement favorable impliquant également les garçons. Cheik Diallo, un U-Reporter, partage ce sentiment. « Je suis fier d'être un U-Reporter parce que je dispose enfin d'une plateforme où je peux participer de manière concrète aux problèmes qui, à mon humble avis, revêtent une grande importance pour le bien de la communauté. À travers U-Report, je souhaite promouvoir le leadership des femmes ainsi que leur participation à la vie publique et la gouvernance locale, afin qu'elles soient en mesure de défendre l'éducation des filles et les intérêts des femmes. »

Ci-après : Des communications de U-Report Côte d’Ivoire spécifiquement conçues pour recruter et engager des filles U-Reporters. Les cinq posters présentent « 5 raisons pour lesquelles les filles devraient joindre U-Report » : (1) Fais entendre ta voix, (2) Défends tes droits, (3) Brise les tabous, (4) Joins un mouvement mondial, (5) Inspire.


5. Créer un réseau physique de jeunes, d'acteurs de changement habilités

Même s'il est important de créer une plateforme virtuelle où les jeunes peuvent exprimer leurs opinions et inquiétudes, où qu’ils puissent se trouver dans le pays, il est également important que ce réseau virtuel agisse hors ligne. Périodiquement, les U-Reporters se rencontrent pour faire connaissance en personne. Ils prennent part à des événements et rencontres à travers la Côte d’Ivoire afin d'échanger sur des sujets de sondage, préparer les réponses standard de chat en direct. Ils sont également la voix et les représentants des jeunes lors des réunions de haut niveau et dans les instances internationales. L'année dernière, les U-Reporters ont contribué à l'élaboration du Modèle d'Investissement de l'UNICEF pour les adolescents à travers leurs participations aux panels de discussion. Ils ont pris la parole lors de « L'Afrique que nous voulons » en Côte d’Ivoire, lors de la conférence Génération 2030 qui s'est tenue en Afrique du Sud et du Dialogue de l'Afrique TedEx au Ghana. Et le mois dernier, une femme U-Reporter a présenté les opinions et les défis auxquels font face les jeunes adolescentes à l'occasion de la Conférence Internationale sur le VIH et les IST (ICASA).

 

U-Report est un outil flexible avec de nombreuses utilisations potentielles. Il a l'avantage d'être facilement adapté sur la base des expériences et des apprentissages. En Côte d’Ivoire, les jeunes ont pris l'initiative d'en faire plus qu'une plateforme technologique. U-Report est une communauté de jeunes personnes (acteurs du changement) qui s'engagent et qui font davantage entendre leur voix sur les questions qui leur tiennent à cœur. U-Report Côte d’Ivoire continuera à renforcer la parité chez les U-Reporters et initiera un mouvement de jeunes qui se veut défenseur des droits et de l'autonomisation de chaque fille et de chaque garçon.

 

 


IMAGES SÉLECTIONNÉES


ARTICLES ASSOCIÉS

VOIX DES JEUNES JOINT LE MOUVEMENT U-REPORT!
EN SAVOIR PLUS →
LES U-REPORTERS NETTOIENT LA PLAGE DE PORT BOUËT
EN SAVOIR PLUS →
UNICEF LANCE U-REPORT, UNE PLATE-FORME SOCIALE POUR AMPLIFIER LA VOIX DES JEUNES
EN SAVOIR PLUS →

ARTICLES ARCHIVÉS

FILTRER